Association un
Solidarité - Autonomie

Categories

Accueil > En France > Actions en France > Voyages d’échanges équitables

1er avril 2006
Association un

Voyages d’échanges équitables

L’Association un vous propose de voyager autrement ...

L’association un, durant ses nombreux voyages et grâce à ses multiples rencontres et réflexions, a édité un guide : Voyage au Sénégal, la Casamance.

Vous trouverez ce guide en vente en section Librairie

SOMMAIRE
- Pourquoi ce document ?
- Tourisme au Sénégal
- Charte des lieux d’accueil
- Code d’éthique pour le tourisme

Le Sénégal (documentation)

1- Le milieu physique
2 - La population
3 - L’agriculture
4 - La pêche
5 - L’industrie
6 - La vie sociale et le tourisme

La Casamance (présentation)

- Visites et excursions
- Hébergement et restauration
- Informations
- Tarifs des taxi-brousse
- Distances entre les villages
- Les fêtes en Casamance

POURQUOI CE DOCUMENT ?

En forêt ou sur le littoral, site privilégié de tourisme et d’accueil, la Casamance comblera votre désir de découverte de l’autre. La Téranga sénégalaise (art d’accueillir en wolof) n’est pas un vain mot.
L’Association un a choisi de participer au développement de villages de brousse en Casamance.
L’un des volets de cette action est la promotion et l’optimisation des campements ruraux.
Ces structures, villageoises ou privées, vous permettent le contact direct avec les populations locales et la participation à la vie du village.
L’Association un a réalisé ce document pour vous faire connaître ces structures d’accueil et partager une expérience humaine particulièrement enrichissante. Les membres de l’association peuvent vous fournir des informations complémentaires pour votre séjour.

Vous pouvez aussi participer à cette action en diffusant l’information. Nous communiquer vos observations au retour de votre voyage en Casamance nous permettra d’améliorer cette prestation.

L’Association un peut vous informer aussi sur les différentes actions qu’elle mène :
- au Sénégal auprès des villages de brousse pour les aider dans leur développement,
- en France pour un comportement plus solidaire.

TOURISME AU SENEGAL

Une convivialité surprenante,
la "Téranga" (art d’accueillir en wolof) n’est pas un vain mot.
Un cadre de villégiature agréable,
soleil et verdure en bordure du fleuve Casamance, de ses bolongs et sur le littoral.
Un terrain de rencontres et d’échanges
avec les autochtones (échanger, c’est donner mais aussi recevoir).
Le fonctionnement des campements permet le financement d’investissements locaux.
Un groupement de structures d’accueil.
Cette formule de tourisme à travers les campements villageois construits, gérés et animés par la population, garantissent un confort minimum (wc, douche, restauration) et proposent des contacts réels entre visiteurs et visités.
Ces campements sont référencés au Ministère du Tourisme.

La devise de cette formule pourrait être le proverbe wolof "NIT NITAYE GARAB AM" (l’homme est le remède de l’homme) ou cette phrase de Barbey d’Aurévilly "le voyageur est un homme qui s’en va chercher un bout de conversation au bout du monde".

Pour l’autochtone, la formule réunit plusieurs avantages :
- faible coût d’investissement n’entraînant pas de dépenses en devises,
- faible coût de fonctionnement ne requérant pas d’assistance expatriée,
- bénéfices entièrement et directement mis à la disposition des villageois pour la réalisation d’équipements communautaires : (maternités, dispensaires, écoles, coopératives fruitières, maraîchères, d’élevage, de pêche ou d’artisanat...).